metalfrance.lolart.net/

Compatriote de Natron tant sur le plan national que sur le plan musical, Balatonizer ne fait pas dans le détail. Avec un son qui a tendance à arracher les oreilles (on aime ou on aime pas), le trio s'est mis en tête de torturer la notre.
Avec un tempo et des riffs très agressifs, les plans de Balatonizer ne sont pas sans rappeler ceux de Deranged. On en prend plein la tête, leur brutalité franche passant outre les pitchs harmoniques et autres arpèges rapides et techniques dont ils nous font profiter.
Leur brutal death est efficace, mais il lui manque quelque(s) chose(s) pour accrocher vraiment son auditoire. Et le problème qui est à incriminer vient du chanteur. Celui-ci possède un chant puissant et semble atteint d'un cancer de la gorge ! Ca ce sont plutôt de bonnes nouvelles. Mais le fait est que le chanteur a tendance à tourner en rond. Ca grogne et ça hurle par alternance, d'accord, mais il ne doit y avoir que deux paroles différentes dans ses textes tant on a l'impression d'entendre toujours la même chose. De plus à cela s'ajoute l'utilisation d'une boite à rythme. Conséquence : ce n'est pas suffisamment entraînant.
Ce défaut n'est tout de même pas suffisant pour rendre la musique des italiens inintéressante. Au contraire, ce matraquage sonore est déjà bien appréciable pour les masochistes de la hache double tranchant, mais en plus se sont nichés dans les différents titres quelques bonnes idées et de bien bons passages qui mettent le groupe au même niveau que Deranged.
Balatonizer défouraille bien mais doit diversifier son jeu sans quoi jamais il ne se détachera du lot.

Rating: 3
Darkgrinder

metalfrance.lolart.net/


«back